Augmentation mammaire

Indications de l’augmentation mammaire

On distingue 4 cas :

Les prothèses mammaires

On utilise des prothèses rondes ou anatomiques en gel de silicone. Toutes nos prothèses sont de la meilleure qualité existante à l’échelle mondiale, issues des laboratoires européens les plus réputés.

Les implants existent dans une grande variété de tailles, ce qui les rend adaptables à toutes les morphologies. On fait des essais en glissant différentes prothèses dans le soutien-gorge, sous le vêtement, afin de déterminer le bon diagnostic et la taille des bonnets convenable.

L’enveloppe de silicone donne sa forme à la prothèse et c’est elle qui fait l’interface entre l’organisme et l’implant. Quant au produit de remplissage, le gel de silicone, il permet de maintenir la forme de la prothèse.

Une prothèse ronde apporte davantage de volume sur la partie supérieure du sein avec une zone de transition abrupte entre le thorax et le sein. La prothèse ronde façonne un décolleté pigeonnant et convient aux femmes qui ont des seins déjà un peu formés.

L’intervention

L’opération dure de 1 à 2 heures et se fait sous anesthésie générale. L’hospitalisation est de 24 heures.

Il y a 2 possibilités pour insérer les prothèses mammaires :

Augmentation mammaire - photo avant apres

Le chirurgien fait, de chaque côté, une petite incision de de 3 à 4 cm. C’est par ces incisions que sont mises en places les deux prothèses mammaires. Il n’y a pas d’autres cicatrices que celles laissées par ces incisions. Elles sont minimes, cachées et quasiment invisibles.

Il y a 3 voies possibles pour mettre en place les implants :

Les suites post-opératoires

Le bandage de soutien initial est remplacé après quelques jours par un soutien-gorge de maintien qu’il faut porter jour et nuit. Une fois les points de suture retirés, il est recommandé de masser doucement la cicatrice et la poitrine avec une crème prescrite. L’intervention contraint pendant quelque temps de dormir sur le dos. Pendant plusieurs mois, il ne faut pas porter de lourdes charges ni pratiquer d’activités sportives.

Une visite de contrôle est prévue avec le chirurgien quelques jours après l’intervention, au cours de laquelle il vérifie l’état de la cicatrisation. Le bandage est remplacé par des pansements. La fatigue peut persister quelques jours et il est recommandé d’aménager un temps de repos sans travail pour les soins et la convalescence. Les seins peuvent être un peu gonflés et douloureux au toucher, avec des bleus. Il est également possible de ressentir une impression de tension, car la peau doit s’adapter à la nouvelle taille du sein. Ces problèmes peuvent durer pendant 1 mois.

Le résultat

Le résultat est immédiat, dès le premier mois, mais il est définitif au bout de 6 à 8 mois lorsque le tissu glandulaire et le muscle pectoral (en cas d’implantation rétro-musculaire) se sont adaptés à leur nouvelle forme.

La contracture capsulaire (coque)

La complication la plus courante suite à une augmentation mammaire est la formation éventuelle d’une contracture capsulaire. Comme autour de tout corps étranger, la réaction de l’organisme est de former progressivement une capsule fibreuse de protection. C’est ce qui se passe autour des implants mammaires de façon tout à fait normale. Mais parfois cette capsule s’épaissit, se raffermit, formant une coque fibreuse plus ou moins gênante. Cette coque peut apparaître dans un délai de quelques semaines ou de plusieurs années après l’intervention chirurgicale. Dans ce cas, il faut faire une nouvelle intervention.

La durée de vie des prothèses

Les implants mammaires ont une durée de vie limitée (une dizaine d’années). Elles vieilliront et peuvent s’user ou se rompre suite à un incident (chute, choc). Il est impossible de prédire avec précision la durée de vie de chaque implant. Le risque de rupture augmente avec l’ancienneté. Un implant rompu doit être extrait et remplacé chirurgicalement.